Maturité du projet professionnel et plan d'actions personnalisées : le bilan de compétences en ligne ?


  

Vous souhaiteriez évoluer dans votre carrière ou encore reprendre les études grâce (peut-être) aux offres de la formation continue en France : cette démarche honorable est un challenge pour votre vie.

 

Prendrez-vous le temps de faire le point ? Je préconise de savoir construire et rédiger un projet professionnel et personnel, selon un objectif précis.

  

Avec notre offre de binôme mode « prépa financement de sa formation », des centaines de demandes peu prioritaires notamment sont acceptées depuis le début en 2012 (85% environs du total des demandes, 90% environs des demandes sont « un 1er essai »). Vous pourriez faire un bilan de compétences en ligne mais celai prend encore plus de temps !

  

Vous avez le choix ! Un bilan c'est quelques milliers d'euros pour des résultats complexes et non financiers.. le bilan personnalisé AMVi, c'est quelques centaines d'euros pour des résultats complémentaires voire 100% financiers.

 

Voici les étapes de maturité d’un projet professionnel (en devenir et à confirmer pour les « moins jeunes »), ces étapes s’inspirent de « ce qui se fait de mieux » en formation continue et de sa prise en charge complète possible (au titre du CIF notamment pour des dizaines de milliers d’euros à gagner) :

 

Fin des études initiales (dont post baccalauréat) et ou début de l’envie d’évoluer « le bilan de compétences en ligne »

 

A* 20, 25, 30, 35, 40 ans et (bien ;) plus.. pour mériter de belles prises en charge possibles selon votre statut notamment, il faut se lancer en concentrant ses forces étapes par étapes !

*environs

 

Quelques mots clé me semblent adéquats : faire si apprécié un bilan de compétences (en ligne), avoir/faire confiance, pourcentage de réussite, obtenir l'autorisation, profiter du CEP, se servir du CPF, comprendre la notion de priorité de financement, délais disponibles de dépôt, conscience du prix à remporter, taille de la lettre /dossier, temps à investir...

 

Nous sommes donc ici au stade du "projet de bilan professionnel" :

 

Et votre motivation provient de vos envies.. souhaitez mener à bien une simple "réflexion" ou une réflexion avec un objectif financier très clair et bien palpable ? Une seule réponse me semble vraiment motivante !

 

1) Recherches d’opportunité adéquate et ou confirmation du besoin de changement dans sa vie (emploi, financement de formation-s-, entreprenariat)

  

A partir de 22 ans environs.. pour obtenir de belles prises en charge (possibles souvent selon votre statut), il faut se (re)lancer en concentrant ses forces sur l’étape actuelle.

  

Une question me semble ici particulièrement intéressante : quel temps raisonnable serait à investir pour atteindre mon objectif ?.. Ainsi, nous pouvons mettre en avant les expressions suivantes ; projet cohérent, dossier de financement, motivations à l’écrit, faisabilité des perspectives..

  

2) Confirmation de l’opportunité adéquate et ou mise en application du changement dans sa vie : le projet de formation professionnelle ?

  

Entre 22, 40 ans et (bien ;) plus.. pour décrocher de belles prises en charge, il faut concentrer le maximum de forces sur l’étape actuelle (en binôme AMVisé au succès, particulièrement).

  

Vous avez analysé quelques obstacles et pris conscience du temps à disposition pour préparer votre dossier. Soyez convaincu de disposer des meilleures chances, en acceptant les conseils d'un spécialiste.

 

Nous sommes donc arrivés ici au stade du "projet de (re)formation professionnelle", c'est mieux !

  

3) Mise en application de l’opportunité adéquate et ou confirmation type « autorisation d’absence »

  

A partir de quelques dizaines d’années et (bien ;) plus.. pour décrocher de belles prises en charge, nous vous inviterons encore à concentrer le maximum de forces sur l’étape actuelle (en binôme AMVisé au succès, particulièrement). Ce type d’autorisation peuvent concerner l’ensemble des statuts professionnels et constitue ainsi un besoin auquel nous avons la solution.

  

Et le bilan de compétence est devenu une technologie constituant une composante du nouveau « Conseil en Evolution Professionnelle ». Chez AMVi, nous apprécions tous vos types de bilans, notre accompagnement personnalisé s'effectue selon les phases nécessaires à la constitution de l’efficace dossier de motivation CIF / autres.

  

4) Accès de votre dossier à l’opportunité adéquate et ou obtention type « autorisation d’absence » : projet professionnel réalisable / réaliste ?

  

Accompagner signifie autant « être en binôme » que « aller vers le bon objectif ». Pour ces 2 raisons, j’apprécie particulièrement ce verbe. Selon les préférences de chacun, il pourrait donc s'agir de donner confiance, guider, renforcer, soutenir, aider...

Il est alors intéressant de proposer l'indispensable plan d'action, de manière personnalisée afin d’apporter les bons appuis et conseils… pour l’évolution des parcours avant tout et la cogestion de carrière.

  

Nous sommes donc arrivés ici au stade du "projet professionnel réalisable / réaliste", c'est bien !

 

 

Compte tenu des perspectives pertinentes du marché du travail vis-à-vis de la personne accompagnée, un « coach » se doit de tenir compte des aspirations de son client, de ses compétences, de la situation actuelle du projet professionnel, de priorités de financement éventuellement concernées et surtout du degré d'implication de la personne accompagnée.

  

En effet, les mutations économiques du marché du travail sont actuellement marquées par des transitions nombreuses, avec des passages plus fréquents entre emploi et chômage ou encore entre différents statuts d’emploi.

 

Si l’accélération constante du renouvellement des besoins en compétences en entreprises renforce logiquement le besoin d’accompagnement (exemples significatifs : digital, langue, management, informatique et bureautique, etc), l’évolution des aspirations des actifs semble aller dans le même sens : alors.. « Jusqu’ici tout va bien » ?

  

Depuis le début, nos accompagnements sont bien pratiques pour : changer d’emploi, augmenter ses revenus à courts/moyens termes, reprendre les études avec prise en charge, trouver un emploi plus intéressant ou une situation plus stable, etc.. essayons d’identifier votre besoin en accompagnement : pour ne pas avoir à télécharger en plus l’application « Innership » ?

  

En conclusion... votre projet de financement au final : certifié RNCP ?

  

Je vous raconte encore des histoires : l'accompagnement aurait d’abord été mobilisé dans le champ social, puis ce serait étendu à l’appui aux demandeurs d’emploi... en France.

Il a désormais un nouvel objectif, qui est de convaincre l’ensemble des actifs pour la (co)gestion de leurs parcours professionnel avec les « acteurs, décideurs financiers pour vos projets ».

 

Une offre plurielle d’accompagnement possible existe ainsi que des conceptions de l’accompagnement (différentes selon les acteurs de son financement : en fonction de leur public, leurs domaines, la géographie, etc) avec son cadre bien souvent imposé en face du plan AMVisé proposé pour chacun des 5 modules en 2017.. certifié RNCP ? Le RNCP est le Répertoire National des Certifications Professionnelles, certaines formations y sont bien inscrites et d'autres ne le sont ou encore ne peuvent l'être : on comprend partiellement ainsi la réussite du concept AMVi.FR "Formation Financée ou conseil Remboursé", il n'a pas à ce jour d'influence sur notre 80% de réussite minimale chaque année.

 

RNCP et qualité ça rime effectivement, mais son offre globale de formation ne peut structurellement pas être complète (du point de vue des utilisateurs et autres candidats à la formation professionnelle continue).

  

Et aujourd’hui, le terme de "bilan de compétences en ligne" existe bien dans les résultats Google mais il n’existe pas de profil uniforme du professionnel de l’accompagnement : le "jeune" (disons, moins de 35 ans à ce jour ;) est énergétique en général (la preuve.. quand il n’a plus de batterie). Et la professionnalisation progresse dans ce milieu, même si tous ses acteurs n'ont pas toujours besoin d'être légalement accompagnés (ou encore "supervisés", comme nos amis psychologues).

  

Enfin, l’appropriation des outils numériques et de nouvelles pratiques (travail collaboratif, bénévolat actif, recherches et études type Google) favorisent l'auto-professionnalisation. Mais la tendance payante à la labellisation et à la certification des individus et des structures continue à se dessiner, notamment selon le cadre de démarches « qualité » : datadock, OPQF, autres... rassurons-nous efficacement, l'objectif traditionnel de ces démarches est précisément : la gestion d’une meilleure relation client.

 

Ici, nous abordons enfin notre stade du "projet professionnel en financement", c'est complet mais très réalisable et réaliste ;)

  

Bonne carrière à toutes et à tous !

 

Mathieu V. pour AMVi

 

Écrire commentaire

Commentaires : 0