L'audit CIF/FHTT de situation aide le "SI" puis votre conseiller chez l'Opacif à mieux vous "noter"... Cette note aide à la "bonne" décision.


Le conseiller en parcours professionnel étudie et présente les dossiers à des commissaires, nous savons qu'il aide à la décision étant l'expert du terrain et du public, donc important : nième et dernier vérificateur des dossiers instruits et des projets, surtout analyseur, enfin présentateur pour les commissaires qui sont donc aidés à décider. Il présente un dossier mais en fonction de ce qui est présenté dans ce dossier, il y associera une note. Cette note est le reflet du contenu d'un dossier, nous maîtrisons parfaitement l'ensemble des reflets, sont-ils différents selon un profil et un niveau d'étude initial ? 

 

Le conseiller en cif peut être que peu disponible pour un particulier et "votre" dossier, il en gèrerait souvent 70 et plus par mois en Ile de France. Enfin, une commission d'une journée peut prendre une décision vis-à-vis de 280 projets (dossiers) grâce à une organisation et un "Système d'Information" efficaces, en Ile de France.

 

Tout va toujours très vite en Ile de France voire en France, le CIF n'est plus automatique ?

Malheureusement oui et encore moins en situation de recours, 59% des demandes sur le CIF CDI en Ile de France sont potentiellement concernées : 100 - 41 = 59%. Le conseiller a un dernier rôle : celui d'apprécier votre courrier de demande de recours selon des critères précis, des critères détermineraient le fait que votre nouveau courrier sera étudié à nouveau par les commissaires ou pas.

 

Nous sommes donc devenu expert indépendant sous l'appelation AMVi et communiquons une traduction complète, point par point donc non validée/produite par aucun Opacif. En effet, des dossiers sont ici des projets : Mathieu a eu la chance d'analyser plus de 700 dossiers de demande de financement et de présenter plus de 800 dossiers aux commissaires durant son contrat de travail, 400 projets/dossiers étaient notamment peu prioritaires, ils ont été financés.

 

Aujourd'hui, nous analysons de nombreux projets toutes les semaines : POUR DES CLIENTS. Des centaines de dossiers ont reçu LA BONNE prévision de financement et le retour volontaire de ces utilisateurs. Tout particulier a donc une possibilité unique d'obtenir une réponse écrite à la question que tous se posent : quelles sont les possibilités de voir mon dossier CIF ou FHTT financé ?

 

La répartition budgétaire des dépenses des OPACIF en formation continue se fait par enveloppe de profils types (profils déterminés par une tranche d'âge et un niveau de diplôme) et non en fonction des projets car une organisation pareille n'est pas envisageable. Le classement au sein de ces enveloppes se fait en fonction d'autres critères qui concernent toujours le profil et la nature de la demande (reconversion ou pas, inscription au RNCP ou pas, etc).

 

Ce système propose plus de trente "motifs de refus potentiels" et d'avantage de points "très appréciés ou l'inverse". Les motifs de refus "projet" sont les plus déterminants parmis les trente. De ce fait, ils ont la pondération la plus élevée et expliquent souvent la note du conseiller. Ce qui veut simplement dire que quelque soit le profil du demandeur de CIF et la nature de cette demande -à la vue des priorités de financement-, si le projet n'est pas parfaitement présenté/optimisé : il y a des chances de recevoir un refus.

 

Si le projet représente la "forme d'une demande", le profil, la nature et le coût de la demande représenteraient le "fond de cette demande". Un fond peut se changer alors qu'une forme peut s'optimiser pour obtenir une "une taille sur mesure". Le fond et la forme sont importants mais "si le fond n'est pas prioritaire" : la forme doit être encore plus parfaite ! A l'inverse, un "fond très prioritaire" n'assure en rien la présentation d'une "forme prioritaire".

 

Ces refus "qualifiés ici de gâchis" concernent la majorité des "personnes refusées au financement". Les explications qui sont fournies à ce type de refus sont les suivantes : l'investissement financier sur ce projet est "risqué" pour telle ou telle raison.

C'est constructif mais qui pourra répondre avec la précision nécessaire à votre cas précis : attention, des éléments de votre profil et de votre demande pèsent négativement dans la balance de décision, les voici et la bonne manière de les traduire dans votre courrier de motivation. Cette lettre sera-t-elle à l'origine de 70% minimum de votre "note" ? 

 

Enfin, il faut rappeler que le conseiller du Fin gestionnaire du cif devrait attendre un certain niveau de rédaction pour la population cadre. Peu de cadre et de non-cadre ne savent pas, qu'il ne faut "surtout pas écrire, des éléments écrits par une grande majorité". La méthode CIF/FHTT cadre l'ensemble de ces points pour maximiser les possibilités financières de tout client : 

 

Marie la financée représente ces possibilités, en cliquant ici...  

 

Bonne carrière à toutes et à tous !

 

Logo601 75 49 40 08

 
Experts de la prise en charge de formations
+ Tests et évaluation de compétences
+ Reconversion/placement
= Visez le meilleur de vos carrières
 
50000 lecteurs évaluateurs tous les 9 mois :
 
Adoptez l'éco-attitude : n'imprimez ce site évolutif que si c'est vraiment nécessaire.

Cet article vous a plu ? Vous pouvez le partager...

Écrire commentaire

Commentaires : 0